jeudi 13 septembre 2012

Astérix et la rentrée gauloise.



Les vacances sont finies, pour nous remettre dans le bain, voici un texte qui nous parle de la rentrée.
On va expliquer un rite très, très français: la sacro-sainte rentrée.
Nous sommes donc au mois de septembre.
Et en France, le mois de septembre, c’est le mois de la rentrée…
Ah, la rentrée ! … Comment décrire la frénésie qui s’empare de toute la France ?
La rentrée, en espagnol, c’est el regreso ou la vuelta.
Les Français rentrent donc. Et ils rentrent tous ensemble. Car en France, l’été, il n’y a pas d’étalement des vacances. Les écoles sont toutes fermées pendant deux mois complets : juillet et août. Ça s’appelle « les grandes vacances ».
Les Français adorent passer tous ensemble leurs vacances sur des plages bondées, dans des campings surchargés ou sur des chemins de grande randonnée qui ressemblent parfois à des autoroutes.
Pendant ce temps, Paris, la capitale, est abandonnée aux touristes étrangers. La France des villes, notamment dans la moitié nord du pays, affiche ” fermé “.
Avez-vous déjà essayé d’acheter une baguette au mois d’août ?
De trouver un plombier ou de joindre votre inspecteur des impôts?
Si vous avez de la chance, vous tomberez sur un répondeur qui conseille – gentiment – de rappeler en septembre.
En France, beaucoup d’administrations et d’entreprises ferment tout simplement au mois d’août. Mais le 31 août, c’est fini. Il faut rentrer. Premier rituel de la rentrée, les énormes embouteillages sur les routes du retour : ce sont les embouteillages de la rentrée.
Les enfants se préparent à retourner à l’école : c’est la rentrée des classes.
Naturellement, ils doivent renouveler leur cartable, leur trousse et leur garde-robe : c’est le moment de faire les courses de la rentrée pour lesquelles les commerçants proposent toutes sortes de ” promotion de rentrée “.
Mais il n’y a pas que les écoliers qui rentrent : le gouvernement fait aussi sa rentrée, les politiciens font leur ”rentrée politique“, les chaînes de télévision arrêtent leurs rediffusions de l’été pour présenter leurs programmes de rentrée, les magazines de mode présentent les tendances de la rentrée et les maisons d’édition sortent les romans de la rentrée littéraire.
Les Français ont ainsi deux années parallèles avec deux calendriers. Une source de confusion certaine. Ainsi quand un Français vous dit : « Ah ça, ce sera pour la rentrée ! » n’allez pas croire qu’il pense à la nouvelle année, au premier janvier, non, il parle de cette autre année, de cet autre calendrier purement hexagonal qui démarre le 1ier septembre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire